Sur la route de Madison




Billet Nº12   •   22 novembre 2014 Orthographe révisée par Maria Giguère.
Lire le billet en anglais ou en espagnol.
Si vous voulez m'aider à réviser (anglais, espagnol) ce billet, cliquez ici.




À Chicago, j'ai été hébergé par Benjamin. Je l'ai connu à McGill alors que je corrigeais ses devoirs dans le cours de modèle standard. J'étais sévère, mais juste à son égard et il faut croire qu'il ne m'en a pas trop tenu rigueur. Maintenant, il travaille au laboratoire national d'Argonne (un laboratoire issu du projet Manhattan) sur le projet CALICE (ça ne s'invente pas). Comme, le site du laboratoire est situé à environ 20 km du centre-ville de Chicago, il a loué une chambre à Oak Park, un quartier situé à mi-chemin entre le centre-ville et son lab. Tous les jours, je prenais la rue Madison pour parcourir les quelque 10 km qui me séparaient du centre. Voici, un peu pêle-mêle, ce que j'ai fait pendant mes trois jours dans la ville des vents.


En arrivant à Chicago, Benjamin et moi on est allé dans un pub-quiz. J'ai été rassuré (!) à l'entrée de voir que les armes étaient interdites à l'intérieur. On a marché (ce qui est inhabituel dans la région) pour se rendre jusqu'au pub. Je sais pas pourquoi, mais on avait assez froid (pourtant les thermomètres indiquaient 17 degrés).


Le bâtiment le plus remarquable de la ville, c'est évidemment la Tour Willis (anciennement connue sous le nom de la tour Sears) qui a été le plus haut gratte-ciel du monde pendant 25 ans (1973-1998). Ci-dessous, on peut voir d'autres points de vu intéressants de la ville (la photo du milieu a été prise depuis l'observatoire de la Tour Willis - la vue en haut est belle, mais si vous voulez mon avis, ça ne vaut pas le prix du billet).


    À gauche, le fameux métro aérien de Chicago.

À droite la fameuse fève (officiellement, le portail des nuages).
   


À l'institut d'Art de Chicago, j'ai fait la rencontre de trois touristes françaises. Ça m'a permis d'avoir quelques photos avec des grands maîtres: Caillebotte, Pollock, Lichtenstein et mon favori, Magritte! (La photo avec la toile de Magritte a été prise pour mon ami Yonathan - YoNY, si tu comprends pas pourquoi, cherche le nom de la toile). À gauche, un Picasso et un Giacometti dans la même photo! En soirée, on est allé au Kingston Miles (photo ci-dessous), un célèbre club de blues de Chicago (merci Andréanne pour la recommandation). J'ai toujours ma carte étudiante, alors, je suis rentré sans payer.


Pour bien terminer mon travail de touriste, je suis allé visité le musée Fields lors de mon dernier jour dans la métropole de l'Illinois et j'ai mangé un pizza à la mode Chicago (ça prend au moins 45 minutes à préparer) dans une pizzeria dela rue Beaubien!


En bref, Chicago, c'est une belle ville, il y a plein de choses à faire et de gens à rencontrer, mais je pense que je vais y retourner en été, parce que le froid m'a quelque peu mécontenté.