À Londres, à Paris, (Budapest) et Kitchener





Billet Nº5   •   11 novembre 2014 Révision orthographique requise!
Billet non-traduit. ☹
Si vous voulez m'aider à réviser (français) ou à traduire (anglais, espagnol) ce billet, cliquez ici.




J'ai quitté Bratford (lieu d'invention du téléphone et de naissance de Wayne Gretzky - je visite des lieux remplis d'histoire...) ce matin. Sur le chemin de London, j'ai passé par un petit village qui s'appelle Paris. Dans la région, il y a aussi Kitchener, une ville qui s'appelait Berlin jusqu'en 1916 (soit peu après la mort du général éponyme), mais pendant la première guerre mondiale, tout ce qui sonnait allemand, c'était pas vraiment populaire. Par contre, il n'y a aucune ville qui s'appelle Budapest dans le coin, mais si cela avait été le cas, vous ne trouvez pas que ça l'aurait été inspirant pour écrire quelques vers d'une jolie chanson?

Le plus drôle, c'est qu'à London, il n'y a pas que le nom qui rappelle la capitale britannique. La ville est en effet traversée par la rivières Thames, en vélo, je me suis promené sur Oxford street ou sur Picadilly, et il y a encore d'autre similitudes. Par exemple, il y avait une rencontre de la communauté de Couch Surfing de la région, dans un pub, le Poacher's Arms. On était mardi soir, alors tradition britannique oblige, il y avait un quiz-pub. C'était drôle, une des questions était d'identifier Larry Robinson sur une photo. Ce qui a été encore plus drôle, c'est que notre équipe n'a pas été la seule à répondre correctement.

Parlant de la communauté de Couch Surfing, celle de London était particulièrement hospitalière. J'ai jamais reçu autant de réponse positives à une demande d'hébergement. J'ai été hébergé par trois colocs vraiment cool (j'avais envoyé une demande à deux d'entre eux sans me rendre compte c'était la même maison -- les deux avaient accepté).

En plus d'avoir visiter les capitales européennes de la région, j'ai aussi passé par Princeton, Oxford et Cambridge. Le plus ironique, c'est que pas très loin de là, à Waterloo, Il y a l'Institut Perimeter que j'ai pas eu le temps de visiter...